Article de Vie locale - Publié le Samedi 14 Novembre 2020

Poste René Boulanger : maintien des services publics de proximité !

  • a Poste Rene Boulanger 14 oct 2020. jpeg

    Le 14 octobre dernier, les élus communistes du 10ème et les militants du PCF et de la CGT ont organisé une opération de signatures de pétitions contre la fermeture du bureau de poste de le rue René Boulanger, le 4ème à fermer dans le 10ème depuis 6 ans. Cette fermeture s’inscrit dans la stratégie du groupe La Poste qui vise à orienter les usagers vers les automates et internet afin de supprimer des emplois. L’objectif à terme est que la Poste devienne une banque comme les autres, au service d’une clientèle patrimoniale.

Après le bureau de la Gare du Nord, après le bureau de la Gare de l’Est, après la boutique de la Gare de l’Est, c’est désormais le bureau de la rue René Boulanger qui a fermé le 22 octobre dernier.

En 6 ans, ce serait le 4ème bureau de poste fermé dans le 10ème sur les 11 que compte notre arrondissement. Dans le même temps, ce sont 48 bureaux de poste qui ont fermé à Paris. En outre, la Poste a réduit ses horaires d’ouverture dans de nombreux bureaux de poste.

Cette politique occasionne des files d’attente dans les bureaux restants : la fermeture du bureau de la Gare du Nord, par exemple, a provoqué un surcroit de travail dans ceux restant dans le Nord de l’arrondissement (Louis Blanc principalement, bureau de poste très visité, avec des files d’attente, y compris en période de confinement). Cela est inadmissible tant pour les employés de la poste que pour les usagers qui voient les temps d’attente s’allonger et les services rendus de moins bonne qualité.

Pour satisfaire les besoins des habitant.e.s du 10ème, il faut le maintien de tous les bureaux de poste et la réouverture du bureau de poste René Boulanger. Il faut également demander la réouverture d’un bureau de poste de plein exercice au sein de la Gare du Nord. Si les porteurs du projet « Gare du Nord 2024 » se sont engagés plusieurs fois publiquement à étudier la possibilité d’intégrer un bureau de poste dans leur projet, ils affirment maintenant que c’est la direction de la Poste qui refuse d’envisager cette possibilité. C’est une demande tant des syndicats de postiers, des communistes, mais aussi de différentes associations du quartier.

L’avenir des services publics doit être au cœur des débats. C’est pourquoi les communistes se battront toujours pour leur maintien et leur développement.

Les élu.e.s PCF ont fait adopter un vœu au conseil d’arrondissement du 21 septembre 2020 et, avec les postiers, un rassemblement a été organisé le 14 octobre 2020 devant le bureau de poste René Boulanger. En deux heures, ce sont près de 100 personnes qui ont signé la pétition demandant le

Adjoint à la Mairie du 10ème, en charge du logement, des relations avec les bailleurs, de la lutte contre la spéculation immobilière, de la mémoire, des anciens combattants, en charge du quartier Château d’Eau-Lancry.