Journal à Paris 10

Format : 2017
  • Octobre 2017

    MACRON et GRIVEAUX prennent aux pauvres pour donner aux riches

    Depuis le début de l’été, les coups pleuvent et d’abord sur les plus fragiles : baisse de l’APL, assouplissement de la loi SRU, limitation de la création de logement social, précarisation de tous les contrats de travail, hausse de la CSG entamant le pouvoir d’achat des salariés et plus durement encore des retraités, l’austérité inégalée programmée pour les communes et les services publics… Et tout ça alors que l’impôt sur la fortune va être réduit pour les plus riches !

  • Février - Mars 2017

    Didier Le Reste, prendre le pouvoir sur la finance pour partager les richesses

    La campagne que nous engageons avec Jocelyne Clarke, candidate suppléante, a pour ambition de faire des échéances électorales de 2017 un moment de pouvoir citoyen, de rendez-vous de luttes. L’objectif est de tourner la page du gouvernement Hollande-Valls-Macron et de contribuer à ce que la France se relève en retrouvant le chemin du progrès humain et en tenant à nouveau toute sa place dans le combat européen et international pour changer le cours de la mondialisation capitaliste.

  • Novembre - Décembre 2016

    Urgence à agir ensemble pour une politique d’accueil digne des migrants !

    Depuis trop d’années,  des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants vivaient, ou plutôt survivaient, dans la jungle de Calais dans des conditions indignes traduisant l’échec des politiques européennes d’asile.

     Le démantèlement du campement de près de 6400 personnes le 24 octobre dernier ne résout pas fondamentalement la question, car cela a entrainé le gonflement de campements existants, comme celui autour de Stalingrad.

    Depuis de nombreux mois, les élus communistes alertent sur la nécessité d’une politique d’anticipation pour faire face à la crise migratoire mondiale.

  • Septembre - Octobre 2016

    Sale temps pour la démocratie !

    Une loi travail rejetée par une majorité de français et adoptée à coups de 49-3, un parlement bâillonné, une prolongation de l’état d’urgence, incapable pourtant d’empêcher l’horreur de se produire, une ministre qui prononce le licenciement d’un délégué syndical contre l’avis de ses propres services, des responsables politiques qui s’alignent sur l’opinion la plus crasse dans une incessante course à l’échalote avec l’extrême droite.

     Cet été aurait-il sonné le glas de la démocratie en France ?

  • Mai - Juin 2016

    « Là où croît le péril croît aussi ce qui sauve »

    Ce vers du poète romantique allemand Friedrich Hölderlin exprime bien tout le paradoxe de la situation dans laquelle nous sommes. Jamais depuis longtemps, en effet, les périls n’ont été aussi importants et menaçants.

    Péril politique pour la gauche qui paie au prix fort les trahisons et les reniements successifs du gouvernement Hollande, déconsidérée et décrédibilisée qu’elle est dans son ensemble aux yeux de la population.

  • Mars - Avril 2016

    Une attaque tous azimuts contre le monde du travail

    Imperturbable, de mois en mois, le gouvernement continue à creuser le sillon qui aggrave le chômage, les inégalités, la désindustrialisation de notre pays... Quand des  résistances se manifestent, l’action syndicale est criminalisée.

    Un seul dogme dirige l’action gouvernementale : peser sur le coût du travail.

  • Janvier - Février 2016

    Sonnés, mais debout !

    Les élections régionales qui se sont déroulées en décembre ont été marquées par un fort taux d’abstention et un score élevé de votes FN. Deux manières d’exprimer une défiance grandissante des électeurs vis à vis du politique.

    Le Front de Gauche, lui, n’a pas su convaincre. Son influence régresse par rapport aux régionales de 2010, exception faite de l’Ile de France et de la Haute Normandie. Certes les médias, puis l’interruption de la campagne après les attentats de Paris, ont limité son audience, mais l’essentiel n’est pas là. Les causes profondes sont à rechercher en son sein.

  • Novembre - Décembre 2015

    Elections régionales des 6 et 13 décembre : Nos vies d’abord, c’est vos vies d’abord !

     Les 225 femmes et hommes qui composent la liste conduite par Pierre Laurent sont comme vous : en prise directe avec le quotidien et le monde. Nous sommes syndicalistes, infirmiers, enseignants, étudiants, employés de magasins, cheminots, responsables d’association... Citoyens bien souvent déjà engagés dans des luttes et des causes diverses, nous avons fait le choix réfléchi de « sauter le pas » et de nous engager sur la liste du Front de gauche.

  • Septembre - Octobre 2015

    Immigration : de timides avancées qu’il faut amplifier

    En juin dernier, le PCF 10ème s’est battu avec ses élus contre l’évacuation du campement de la Chapelle. Détruire les tentes tout en laissant la plupart des migrants à la rue n’est jamais une solution. La mobilisation d’habitants aux cotés des militants avait permis la prise en charge plus ou moins satisfaisante de quelques centaines de migrants.

    Depuis, la photo du petit Aylan a ébranlé les consciences de millions d’européens qui sont bien obligés de regarder en face le drame qui se joue à la porte de leur continent.

  • Juin - Juillet 2015

    Le projet du PCF : « déverrouillons la politique ! »

    On nous dit tous les jours qu’« on ne peut faire autrement » et c’est vrai, quand on privilégie la finance sur toute autre considération, « on ne peut pas faire autrement ».

  • Avril - Mai 2015

    Manuel Valls : « Battu mais content »

    Ce titre, illustré par la photo de Manuel Valls,  en « une » du journal Libération du lundi 30 mars résume les réactions du gouvernement suite aux résultats du deuxième tour des élections départementales.

  • Janvier - Février 2015

    Après le choc, la réflexion pour avancer tous ensemble !

    Deux ans après l’assassinat de trois militantes Kurdes dans le 10ème arrondissement, un nouveau crime politique a stupéfait toute la France.

    La mort des dessinateurs de Charlie ne peut être qualifiée que d’une seule manière : c’est un acte fasciste contre la liberté d’expression, d'une presse engagée, outil indispensable de notre démocratie. Nous n’oublions pas non plus les autres victimes de cette haine : correcteur, agent d’entretien, invité de Charlie, les policiers, les clients du magasin kascher.

  • Novembre - Décembre 2014

    Mobilisation nationale contre l’austérité

    Les politiques d’austérité menées par la droite, puis par le nouveau gouvernement depuis 2012, loin de s’attaquer aux causes réelles de la crise, creusent à la fois les inégalités et les déficits dans le pays.

    Dans son immense majorité le peuple rejette cette politique imposée sans débat et avec autoritarisme. Cette situation crée une grave crise politique dont la droite et l’extrême-droite, porteuses de graves projets de régression, tentent de tirer profit.

  • Septembre - Octobre 2014

    La politique conduite par Manuel Valls est une voie sans issue

    La rentrée a été l'occasion d'une clarification brutale. Toute critique, aussi timide soit-elle, de la ligne libérale du gouvernement est sanctionnée par un limogeage.

    Le premier ministre a fait sien le programme du MEDEF, à l'opposé des engagements de 2012.

    Tous ceux et toutes celles qui ont voté contre la politique de Sarkozy se sentent légitimement trahis. La politique du gouvernement est largement minoritaire à gauche.

    Un des buts de ces manœuvres est de créer le désarroi, pour empêcher toute riposte.

  • Juin - Juillet 2014

    Sortir de l'austérité, reconstruire la gauche

    Le résultat des élections européennes est clair et sans appel. Si, dans le 10ème arrondissement, on note une gauche qui se maintient grâce en particulier au progrès de la liste du Front de Gauche (8,3%, en augmentation de 1,5 point et de 500 voix par rapport aux élections européennes de 2009), il en va tout autrement au niveau national.

    La politique d’austérité pratiquée par le gouvernement est désavouée par les électeurs qui en subissent les lourdes conséquences : augmentation du chômage et de la précarité, baisse du pouvoir d’achat.

  • Avril - Mai 2014

    Elections européennes, prenons notre avenir en mains en votant pour les listes Front de Gauche !

    L’Europe est de plus en plus présente dans le quotidien de chacun,  impacté qu’il est par les politiques monétaires, socio-économiques et financières poussées à coup de directives et de règlements.

    Frappées de l’austérité et mises en œuvre par une méthode autoritaire, ces politiques font aujourd’hui l’objet d’un rejet massif des peuples.

    Les élections du 25 mai peuvent permettre de faire converger les puissantes résistances populaires, les forces disponibles à gauche contre l’austérité et pour des solutions de progrès face à la crise.

  • Novembre - Décembre 2013

    Front de Gauche : grande marche pour la justice fiscale le 1er décembre

    Conscient des difficultés croissantes que rencontre la population, le PCF au sein du Front de Gauche appelle à une grande marche le dimanche 1er décembre  « pour une révolution  fiscale, la taxation du capital et l’annulation de la hausse de la TVA ».

    Seule une mobilisation populaire pourra changer le cap politique. La France souffre du coût du capital. Il est urgent de lutter contre l'évasion fiscale et dans un premier temps d'annuler la hausse de la TVA prévue pour financer le crédit d'impôts.

  • Septembre - Octobre 2013

    Nouveau renoncement du gouvernement

    Tournant le dos à la mobilisation de 2010 qui a contribué à la défaite de la droite, tournant le dos aux espoirs suscités en 2012, tournant le dos à ce qui fait l'identité de la gauche, le gouvernement se met dans les pas de l'ancienne équipe gouvernementale.

    En effet, le projet de « réforme » des retraites a pour première conséquence de conforter ce qui a été fait par Fillion et Woerth. Pourtant, on se souvient d'un PS mobilisé en 2010 et d’un Jean-Marc Ayrault s'engageant à un retour au départ à 60 ans.

  • Mai - Juin 2013

    La fin de l'austérité, une exigence démocratique!

    Nous sortons d’un long hiver de reculs sociaux : ANI, loi du MEDEF votée en procédure d’urgence, recul du gouvernement face aux pigeons, cadeaux sans contrepartie de 20 milliards aux entreprises, annonce d’une nouvelle attaque sur les régimes de retraite …

  • Mars - Avril 2013

    Mobilisation contre le projet de loi du MEDEF

    Le MEDEF a réussi à arracher un accord en faisant signer des syndicats minoritaires.

    Cet accord, qui doit passer maintenant devant le parlement, comporte de nombreuses dispositions dangereuses pour les salariés et pour l'économie.

    Suivant une vision portée par le PDG de Titan, ce projet permettrait aux employeurs d'imposer des reculs aux salariés : perte de salaire, augmentation du temps de travail. Ce n'est pas un mystère que ces reculs ne sauveront aucun emploi et ne feront qu'aggraver les conditions de travail.

Pages