• Publié le 15 fév 2019 - 23:28

    Le 12 février 2019, s’est tenue à la mairie du 10ème la 7ème réunion publique ayant pour objet de présenter l’ensemble des aménagements prévus sous la ligne 2 du métro entre Barbès et Stalingrad et d’apporter des précisions sur les nouveaux usages proposés le long de ce parcours.

  • Bruno Odent 7 février 2019 img_9002.jpg
    Publié le 12 fév 2019 - 15:04

    Le 7 février, les communistes du 10ème arrondissement lançaient, en présence d’une cinquantaine de personnes, leur campagne pour l’élection européenne. Pour ce faire, ils avaient invité Manuela Dona, douanière et syndicaliste, candidate sur la liste conduite par Ian Brossat, et Bruno Odent, journaliste à l’Humanité, auteur d’un récent ouvrage « Libérons l’Europe, le national-libéralisme est au

  • Représentation "Gare du Nord 2024" 29 janv 2019 img_8933.jpg
    Publié le 31 jan 2019 - 16:49

    Le 29 janvier dernier, s’est tenue à la mairie du 10ème une réunion publique de présentation du projet de réaménagement de la gare du Nord. Environ 400 personnes étaient présentes et pouvaient donner leur avis. Mais il est vite apparu que tout était déjà bouclé, le dépôt du permis de construire devant être déposé en février !

  • RATP . img_8915.jpg
    Publié le 17 jan 2019 - 10:50

    Répondant aux demandes de gratuité avancées par les élus communistes depuis plusieurs années, la Maire de Paris a annoncé que les transports seront désormais gratuits, à partir de septembre 2019, pour les enfants de moins de 11 ans et pour les parisiens handicapés de moins de 20 ans, ainsi que le remboursement de 50% de la carte Imagin’R pour les élèves du secondaire.

  • Hôpital Lariboisière  escn0476.jpg
    Publié le 14 jan 2019 - 17:23

    Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2018, une femme de 55 ans est morte aux urgences de l’hôpital Lariboisière. Arrivée à 19h, elle a été retrouvée morte à 6 heures du matin.

Vœux 2019 : Macron persiste dans ses choix

Le Président s’est d’abord félicité d’avoir mené à bien en 2018 des « réformes qu’on pensait impossibles » : celle concernant le travail et celle du chemin de fer. La 1ère est pourtant une attaque contre les droits des salariés au profit des intérêts des patrons et la 2nde vise à privatiser le transport ferroviaire au détriment du service public.

Pour 2019, il propose de « changer en profondeur l’indemnisation du chômage afin d’inciter davantage à reprendre le travail ». L’objectif est clair : mettre la pression sur les privés d’emploi, sans tenir compte de leurs difficultés quotidiennes à en trouver.  Il s’engage à « modifier le système de retraite pour le rendre plus juste », mais en précisant ensuite que « nous dépensons pour notre sphère publique plus de la moitié de ce que nous produisons chaque année ». On voit bien le sens de la réforme qui se profile.

Aucune prise en compte des attentes qui se sont pourtant vivement manifestées en matière de pouvoir d’achat, de réduction des inégalités et de l’évasion fiscale. Macron poursuit la mission que lui ont confiée les grands patrons et les marchés financiers, au détriment du monde du travail.

Actualités