Article de Vie locale - Publié le Jeudi 17 Octobre 2019

Station La Chapelle : les usagers demandent un doublement des accès

  • Initiative devant la station La Chapelle Nov 2018 img_8638.jpg

    Didier Le Reste, conseiller PCF de Paris, et Elie Joussellin, responsable du PCF 10ème, lors d’une des nombreuses initiatives prises en 2018 et au début 2019, afin d’obtenir le financement des études de réaménagement de la station et l’organisation d’un débat public sur ce projet.

Vivement demandée par les communistes du 10ème et leurs élus, la réunion publique de concertation sur le réaménagement de la station La Chapelle s’est tenue le 15 octobre dans les locaux de l’école Louis Blanc. Plus d’une centaine d’habitants du quartier étaient présents, soucieux de voir enfin se concrétiser l’amélioration des conditions de circulation au sein de la station.

La RATP a présenté 2 scénarios dont le second a été plébiscité par les participants. Celui-ci prévoit de créer un accès central à l’Ouest en déplaçant l’actuel édifice en briques servant à la vente de billets RATP et en créant un nouvel accès (entrées et sorties) à l’Est. Ce doublement des accès devrait permettre d’améliorer considérablement la circulation et le confort des usagers.

Concernant la liaison souterraine qui relie la station à la gare du Nord, la RATP propose de déplacer la ligne de contrôle des billets actuellement située au milieu du couloir et de la transférer sur un espace beaucoup plus large et permettant d’installer davantage de machines de contrôle, sur un espace appartenant à la SNCF.

Des manques à combler

Jean-Pierre Leroux, ancien maire-adjoint PCF à la mairie du 10ème, s’est réjoui de la tenue de cette réunion publique et a rappelé la campagne de pétitions menée l’an passé par les communistes et leurs élus pour obtenir le financement des études de faisabilité et leur lancement par la RATP.  Il s’est déclaré favorable au 2nd scénario doublant les accès de la station. Mais il a souligné que le projet ne prévoyait pas la création d’ascenseurs, pourtant indispensables pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées. Leur installation nécessite au préalable de réaliser des études complémentaires et d’obtenir leur financement.

A propos du couloir de correspondance avec la gare du Nord dont la fréquentation va encore augmenter, les communistes regrettent que le projet « Gare du Nord 2024 » n’ait pas prévu un cheminement extérieur direct et protégé entre la gare des bus et le bd de la Chapelle qui aurait permis de réduire la fréquentation du couloir souterrain.

Concernant les problèmes sécurité et de ventes à la sauvette, il est vital qu’une action entre les services de police, ceux de la ville et de la RATP soit bien coordonnée pour une meilleure efficacité.

Absence d’IDF Mobilités

Plusieurs participants ont regretté l’absence d’IDF mobilités, l’autorité organisatrice des transports dans la Région Ile de France et de leurs financements. Les élus communistes vont interpeler sans attendre Valérie Pécresse, Présidente de la Région et d’IDF Mobilités, pour lui faire part de la forte attente des usagers sur ce projet de réaménagement et sur la nécessité de programmer les budgets nécessaires. Un dossier à suivre de près !

 

Adjoint à la Mairie du 10ème, en charge du logement, des relations avec les bailleurs, de la lutte contre la spéculation immobilière, de la mémoire, des anciens combattants, en charge du quartier Château d’Eau-Lancry.