Article de Journal à Paris 10 - Publié le Lundi 12 Mars 2018 - Numéro de Mars - Avril 2018

La Poste veut spéculer dans le 10e au détriment du logement social

  • la poste Alban Satragne.png

    Dans cet immeuble construit avec l’argent du contribuable, La Poste envisage une opération spéculative

     

La Poste possède, square Alban Satragne près de la gare de l’Est, un immeuble auparavant utilisé exclusivement pour les activités postales.

Cet immeuble a été construit dans les années 1960 grâce à l’argent des impôts. Il s’agit donc d’un bien commun. La Poste envisage la transformation en logements de cet immeuble, mais souhaite vendre 70% des logements (soit 63 appartements), alimentant ainsi la spéculation au détriment des besoins en logements sociaux. Cette opération peut s’apparenter à une vente à la découpe.

Pour les élus communistes du 10e, ce projet n’est pas acceptable. Tous les logements créés doivent être des logements sociaux pour répondre aux besoins des habitants du 10e (presque 6 000 demandeurs dans le 10e). D’ailleurs la Poste a une filiale qui gère du logement social (Toit et Joie). Elle a donc tous les outils pour réaliser une opération utile à tous et la Ville est prête à participer comme à son habitude au financement des travaux.

Pour cette raison, les élus communistes ont fait adopter un vœu lors du Conseil d’arrondissement du 5 mars et organisé un rassemblement devant la Poste le 10 mars. Nous vous invitons à signer la pétition en ligne :

https://www.change.org/p/toit-et-joie-non-%C3%A0-la-sp%C3%A9culation-imm...

 

 

Adjoint au maire, en charge du logement.